Q.E for people ou monnaie hélicoptère

Krack ou une relance maîtrisée de la consommation ?

Eurologo

Qu'est-ce que le Quantitative Easing for People ?

Le QE for people est la forme humaniste du QE for banks. Il consiste à allouer à chaque agent économique final ( vous, moi ) une certaine somme d'argent destinée à l'aider dans ses dépenses de tous les jours. Ainsi le QE for people contribue à l'amélioration du bien-être de l'individu et par voie de conséquence de la société.

A l'opposé, le QE mis en place par la BCE depuis le 22/01/2015 repose uniquement sur le rôle des agents économiques intermédiaires que sont les banques. En leur allouant des liquidités en abondance, elles sont censées les redistribuer aux agent économiques finaux ( vous et moi ) sous forme de crédits ( à la consommation ou immobiliers ) et participer ainsi à la relance de la croissance.

 

Le QE for people, pourquoi faire ?

Après une année d'expérimentation, force est de constater que les résultats ne sont pas au rendez-vous des espérances. ( Programme d'achat d'actifs par la BCE: premier bilan ). Quelles sont donc les causes de cet échec ? Le QE for Banks a failli sur deux points très précis: la confiance des emprunteurs potentiels et leur aversion à la précarité.

 

Examinons tout d'abord le premier point: la confiance.

C'est la clé de voute de tout système et bon nombre d'indicateurs montrent qu'elle fait cruellement défaut; citons tout d'abord le taux d'abstention à l'occasion des scrutins électoraux; les média en font leur "Une" permanente en attendant la fermeture des bureaux de vote. Citons ensuite les mensonges de certains de nos hauts responsables politiques et leurs conséquences dévastatrices sur le taux de crédibilité que nous accordons à leurs propos dorénavant ( faîtes ce que je dis, pas ce que je fais ). Citons enfin, l'incapacité de l'Europe à gérer ses défis internes c'est-à-dire son incapacité à se réformer ( l'Europe est paralysée ).

 

Examinons ensuite le second point: l'aversion à la précarité.

L'actualité nous montre tous les jours les excès d'un système. Que ce soit l'exemple des agriculteurs qui bien souvent travaillent à perte ou des sites de production qui ferment parce pas assez rentables, les consommateurs adoptent un comportement de survie face à un environnement de plus en plus incertain et risqué.

 

En résumé,  le QE for people, c'est l'effet plan Marshall, c'est la confiance retrouvée,  tout simplement !

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×